LA CHAMBRE ECARLATE

 

Je n’ai de cette décoration que le résultat final. Point de dessins retrouvés parmi les milliers conservés. Cet ainsi, je vais attirer votre regard sur les éléments qui m’ont incité à utiliser la puissance colorée du rouge.

Chambre ecarlate 1A.STALLAERT peintre décorateur

Sur cette première photo on voit une fenêtre ouvrant un mur pignon. Quoi de plus banal que cela. En fait la couleur harmonise tout car :

  • La fenêtre n’est pas centrée sous la panne faîtière.
  • Les deux rives (pentes) du toit sont dissemblables et pas d’un peu. Avatar hasardeux des rénovations… Regarder bien les têtes à godet des rideaux!
  • Les pannes (poutres) sur les deux rives placées à l'horizontales ne sont pas aux mêmes hauteurs…

En découvrant la chose je me suis fait la réflexion que ce n’était pas des bricoles à rectifier. Non c’est du lourd et miracle on n’en voit rien du tout, car la couleur rouge écarlate transcende tout  par la puissance de son feu.

Chambre rouge 03 A. Stallaert Peintre Décorateur

Afin d'offrir un éclairage chaleureux sur chaque rive du toit des coffrages ont été aménagés. Ils logent des petits spots lumineux. Sur cette photo on voit le très beau travail de l'atelier de couture qui a utilisé une doublure de rideaux en vert bronze florentin.

Chambre ecarlate 3 A.STALLAERT peintre décorateur

Il fallait créer sur cette belle surface un "coin salle de bain". La logique de l'ingénieur eut voulut qu'on élevât un mur complet. Je suggérai cette forme échancrée comportant une fenêtre faite à l'aide d'éléments d'un vieux châssis de fenêtre en chêne.

Chambre ecarlate 5 A.STALLAERT peintre décorateur

Vue du coté salle bain. L'intensité de la lumière provenant de la fenêtre de toit écrase les subtilités de la patine.

Contrairement à ce qui est communément pensé on dort magnifiquement bien dans une pièce rouge, les nuits peuvent y être délicieusement agitées... mais question sommeil il est réparateur. N'oublions pas que dans l'obscurité nous ressentons la couleur selon une onde vibratoire dermique et non rétinienne. Et dans ce domaine le rouge soutient le coeur tout en l'apaisant. Donc il n'y a pas de menaces de cauchemar de bain de sang façon Comtesse Erzebeth Bathory pas plus que de scène de tauromachie. Il y a une vibration de vert par contre qui est nocive dans l'obscurité. Lire absolument cet excellent ouvrage patronné par Yvonne Duplessis Les Couleurs Visibles et Invisibles. 1984 Editions du Rocher.

 

Alain Stallaert Peintre Décorateur

en Belgique mail     info@iduba.be                    Portable 00 32 488 366 045

&

en France mail    stallaertalain@orange.fr             Portable 00 33 785 870 195

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau